Boissons

Boire du Red Bull : un danger pour la santé ?

rebull-pic

Maître dans l’art de la communication et du sponsoring, Red bull est la boisson énergétique star la plus consommée au monde. Associée aux évènements sportifs et au monde de la nuit, la marque renforce ainsi sournoisement mais sûrement son image « cool » et branchée. Pourtant boire du Red bull représenterait un réel danger pour la santé. Après son retrait du marché en 2003 par les autorités compétentes selon le principe de précaution, la marque a su se refaire une place au soleil et inonde plus que jamais le marché de la boisson énergisante. Boire du Red bull donne-t-il vraiment des ailes ? Pas si sûr !

 

Red Bull, une composition douteuse

 

Boire du Red bull c’est cool, savoir ce qu’il contient c’est encore mieux ! Et au vu de son goût acide-sucré indéfinissable autant dire que la composition ne coule pas de source.

 

Après enquête, voici ce que contient réellement une canette de 25 cl de Red bull :

  • De l’eau gazeuse
  • 27 g de sucre (autant que le coca cola) : cette teneur en sucre est particulièrement importante, pour idée il est recommandé de ne pas dépasser 15 g de sucre par jour.
  • 1000 mg de taurine, c’est 5 fois plus que ce dont le cœur a besoin. Et Red bull est l’une des boissons énergisantes qui en contient le plus, alors même que les experts recommandent de ne pas dépasser une consommation de 500 mg par jour.
  • 600 mg de glucuronolactone, ce qui est 500 fois plus que les recommandations journalières
  • 80 mg de caféine, ce qui équivaut à 2 expressos. Ajoutez à une consommation de café classique, ou pris chez l’enfant, cette dose de caféine peut avoir de lourdes conséquences sur la santé.
  • Un peu de vitamines du groupe B (juste par principe !)

rebull-pic

 

Boire du Red Bull : quelles conséquences pour la santé ?

 

Malgré cette composition peu glorieuse, il se boit 145 canettes de Red Bull par seconde à travers le monde. Que faut-il en déduire et quelles sont les conséquences de cette consommation délirante de Red Bull ?

 

Red bull et prise de poids

 

Boire du Red Bull c’est ingérer une très grande quantité de sucre à chaque gorgée, nous l’avons vu un peu plus haut. Comme tout aliment sucré le Red Bull consommé régulièrement favorise la prise de poids et à terme l’obésité. Le sucre consommé en excès est stocké sous forme de triglycérides dans le tissu adipeux, et au niveau abdominal préférentiellement. Or, il a été démontré qu’un excès de graisse viscérale (sur le haut du corps et entourant les organes) décuple le risque de maladies cardiovasculaires. Enfin, boire du Red bull en excès peut favoriser la résistance à l’insuline et la survenue du diabète de type 2 chez les populations à risque. Pour plus d’informations sur le lien entre insuline et prise de poids, je vous invite à consulter cet article.

 

Red Bull et santé des reins

 

Le glucuronolactone est une substance présente dans l’organisme naturellement, il favorise l’élimination des toxines par le système rénal. En version synthétique dans le Red Bull et consommé en excès, le glucoronolactone est une substance néphrotoxique, c’est à dire toxique pour les reins. On recommande très fortement aux personnes atteintes de pathologies rénales de ne pas boire du Red Bull, mais qu’en est-il des autres alors ?

 

Red Bull et cœur : un mariage pas si heureux

 

La caféine stimule le cœur, le système circulatoire et le cerveau. A petite dose, elle a des effets plutôt positifs sur l’organisme. En revanche pas si sûr qu’on puisse dire la même chose du trio infernal taurine-caféine-glucoronolactone. Encore moins associé à l’activité physique, à l’alcool ou pris chez l’adolescent.

Quelques effets secondaires sont à noter : tachycardie, hypertension, nervosité, bouffées de chaleurs, excitation, etc.

Le réel risque concerne les personnes souffrant de pathologies cardiaques, et qui l’ignorent encore…

 

rebull-pic

 

Boire du Red bull, un risque dénoncé

 

En 2013, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a tapé du poing sur la table et tiré la sonnette d’alarme en informant sur les dangers associés aux boissons énergisantes. Leur teneur en caféine peut, en association avec l’alcool ou l’effort physique, “générer des accidents cardiaques graves chez les consommateurs porteurs de prédispositions génétiques fréquentes (1 individu sur 1.000) et généralement non diagnostiquées”.

 

Pendant ce temps, la société qui commercialise le Red Bull continue allègrement de cibler clairement le milieu sportif, le monde de la nuit et les adolescents au travers du sponsoring. Et autant vous dire qu’il s’agit là du pire scénario. Pourquoi ?

 

Durant l’effort physique, le corps perd beaucoup d’eau via la transpiration et le rythme cardiaque est fortement accéléré pour répondre au besoin accru de l’organisme en sang oxygéné frais. Le fait de boire du Red bull qui concentre substances néphrotoxiques et diurétiques accélère un peu plus le processus de déshydratation.

La caféine, quant à elle, accélère encore le rythme cardiaque. Un cocktail dangereux.

 

Les enfants et les adolescents ne métabolisent pas la caféine, la taurine et le glucoronolactone de la même manière que les adultes. Les effets de ces substances pourraient être décuplés chez cette population particulièrement fragile. La vulnérabilité des moins de 18 ans à ces boissons énergisantes peut donner lieu à plusieurs symptômes plus ou moins graves : troubles du sommeil, agitation, tachycardie, épilepsie, etc.

 

Enfin, l’association Red bull-alcool très fréquente quand il est question de faire la fête, serait extrêmement dangereuse pour la santé. Et responsable de plusieurs accidents cardiaques mortels survenus ces dernières années. Certaines études concluent que boire du Red bull mélangé à de l’alcool fort pourrait avoir un effet équivalent à celui de la cocaïne sur le cerveau et sur le cœur. De plus l’excès de sucre contenu dans le Red bull renforce les effets de l’alcool. La présence de taurine, de glucoronolactone et de caféine accélère la déshydratation déjà importante en cas de surconsommation d’alcool, biaise les effets de l’alcool et pousse à consommer davantage d’alcool. Cet avertissement figure d’ailleurs désormais au dos de la canette.

 

redbull

 

Boissons énergétiques et boissons énergisantes : une confusion alimentée par Red Bull

 

Forte de son pouvoir marketing, la société aime nous faire croire que boire du Red Bull pendant l’effort c’est génial. Allant même jusqu’à brouiller les pistes entre ce que l’on nomme boisson énergétique et boisson énergisante. Red Bull (tout comme Burn, Dark Dog ou encore Monster) est une boisson énergisante.

Les boissons énergétiques recommandées chez le sportif autour de l’effort n’ont strictement rien à voir. Mais pour un novice, difficile d’y voir très clair.

Une boisson énergétique destinée au sportif contient la juste proportion de glucides, d’électrolytes et d’eau pour reconstituer les réserves après l’effort ou maintenir un niveau d’énergie constant durant l’effort. Pourtant, si vous tapez boisson énergétique sur Google c’est une image de Red Bull qui apparaît. Brouiller ainsi les pistes est dangereux, d’autant que la confusion peut être mortelle.

 

En conclusion, c’est avant tout sur son pouvoir marketing que s’appuie le succès de Red Bull. Force est de constater que malgré les accidents mortels, les avertissements des autorités de santé et un retrait du marché, la société sort toujours gagnante et continue de gagner des parts de marché en élargissant son opération séduction aux enfants, aux adolescents, aux sportifs et aux fêtards. Bercer d’illusions pour mieux régner, telle semble être la devise de Red Bull. Attention cependant, boire du Red Bull est beaucoup moins cool qu’il n’y paraît !

 

 

Vous aimeriez également
coca-pic
Consommation de Coca cola : des conséquences alarmantes !
thé-bienfaits
Boire du thé : quels avantages pour la santé ?

Laissez un commentaire

Votre Commentaire*

Votre Nom*
Votre Site

7 Jus Detox Pour Perdre du Poids et S'Affiner

You have Successfully Subscribed!