Non classé

Chocolats Kinder : quelles surprises cachent-ils vraiment ?

kinder-pic

Chocolats Kinder : quelles surprises cachent-ils vraiment ?

 

Dans quelques jours, des milliers d’enfants se livreront à une chasse effrénée aux œufs à l’occasion de Pâques. Des œufs en chocolat bien sûr. En cette période de Pâques où les rayons chocolat tiennent la première place dans tous les supermarchés de France, impossible de ne pas écrire un article sur le sujet. Aujourd’hui on s’intéresse au chocolat, mais pas n’importe lequel : les chocolats Kinder. Encore un coup de génie de Ferrero, et ce n’est pas beaucoup plus joli que le Nutella quand on y regarde de près. Dans cet article, nous allons voir ensemble que le Kinder ne cache pas que des bonnes surprises.

Le décryptage nutrition des chocolats Kinder

 

Bien évidemment, il existe beaucoup de chocolats Kinder différents : Maxi, Surprise, Schoko-bons, Country, etc, etc. Comme il est impossible de tous les analyser, nous allons nous intéresser au Kinder chocolat. Le maxi en petit, ce dernier est assez représentatif de la marque. Voici le tableau nutritionnel que nous fournit Ferrero sur le site internet de Kinder :

 

kinder-pic

 

Apport énergétique total des chocolats Kinder

 

Pour 100 g de produit, le Kinder apporte 566 kcal. Pour un Kinder, comptez 71 kcal. Pas si calorique que ça, vous vous dites peut-être. Le Kinder fait pourtant partie des aliments à densité calorique élevée, autrement dit il apporte une quantité importante de calories pour un petit volume (soit 12,5 g ici). Deuxièmement, on se limite rarement à 1 quand il est question de chocolat Kinder. Enfin, c’est avant tout la qualité des dites calories qui nous intéresse, et c’est justement ce que nous allons voir juste après.

 

Les chocolats Kinder, riches en mauvaises graisses ?

 

Nous voyons ici que pour 100 g de Kinder, on ingurgite 35 g de matières grasses, soit plus d’un tiers. Dont 22,6 g d’acides gras saturés. Autrement dit, les chocolats Kinder sont riches en graisses et contiennent une majorité de graisses saturées, qui en excès peuvent porter préjudice à la santé.

Les graisses saturées sont des graisses solides à température ambiante, ce qui les rend faciles à travailler pour obtenir des textures toujours plus attrayantes. La forte teneur en acides gras saturés dans les chocolats Kinder vient du lait qui est utilisé, du beurre de cacao mais surtout de l’huile de Palme. Parce que Ferrero ne s’en cache pas, c’est bel et bien de l’huile de Palme qui est utilisée en masse dans ces chocolats pour enfants. L’huile de palme, comme nous l’avions vu dans cet article pose de gros problèmes de santé et d’éthique. Elle pourrait être responsable (en partie) de la montée de l’obésité, des maladies métaboliques et du risque accru d’accidents cardio vasculaires.

 

Kinder, des produits dangereusement sucrés ?

Et bien la réponse est oui ! Comme l’indique le petit tableau précédent, 100 g de Kinder contient 53,5 g de glucides. Soit plus de la moitié du poids total d’un Kinder. Ces glucides sont représentés par le sucre simple en totalité comme l’indique la case « dont sucres ». Parmi ces sucres on retrouve un peu de lactose (provenant du lait) mais surtout du saccharose. Le Kinder chocolat est donc sans conteste un produit extrêmement sucré. Pour une barre de 12,5 g, comptez 6,7 g de sucres, ce qui est énorme lorsque les politiques de santé publique recommandent de ne pas dépasser 10 à 15 g de sucre blanc par jour…

Nous l’avions vu dans un article précédent, le sucre consommé en excès est responsable de nombreux dérèglements de l’organisme, à commencer par une élévation de la glycémie et un hyperinsulinisme. A terme, manger trop sucré peut conduire au surpoids et au diabète de type 2. Et quand on sait qu’on commence à parler d’épidémie de diabète de type 2 chez les moins de 12 ans, les produits sucrés qui ciblent les enfants font un peu froid dans le dos.

 

Protéines

Les chocolats Kinder contiennent relativement peu de protéines, environ 1 g par barre. Cette teneur en protéine s’explique par la présence de lait dans le produit. Cependant, ce faible apport en protéines ne participe pas à la couverture des besoins journaliers de l’organisme.

 

Sur le plan nutritionnel, les chocolats Kinder sont donc plutôt inquiétants. Ils sont composés à près de 90% de sucres simples et de graisses, en majorité saturées. On sait désormais que ces deux substances, réunies qui plus est, sont responsables du surpoids et des problèmes de santé associés (cardiovasculaires, métaboliques, etc.). Les Kinder surprises ont même été retirés de la vente dans certains pays, accusés de favoriser l’obésité infantile. Parce que oui, n’oublions pas que les Kinder sont des chocolats destinés aux enfants ! Il faut donc rester prudents. Et vous allez voir, vous n’êtes pas au bout de vos surprises !

 

Les chocolats Kinder contiennent des substances cancérigènes !

 

kinder-pic

 

En 2016, Foodwatch, une association de consommateurs allemande avait explicitement demandé à ce que certains chocolats Kinder produits par Ferrero soient retirés de la vente. À l’origine de cet élan de panique ? Des hydrocarbures et des substances cancérigènes retrouvées dans ces chocolats destinés aux enfants.

L’association allemande a mis en évidence la présence d’hydrocarbures saturés d’huiles minérales (dits MOH) dont des hydrocarbures aromatiques. Des substances dérivées du pétrole, rien que ça.

L’EFSA classe les MOH parmi les substances potentiellement cancérogènes et mutagènes. En effet, les MOH dits « aromatiques » pourraient endommager l’ADN et le matériel génétique, favorisant ainsi le développement de cancers. Les MOH « saturés », quant à eux, s’accumuleraient dans le foie et seraient responsables de lésions sévères à long terme (NASH, cirrhose, etc.).

 

Comment de telles substances ont pu se retrouver dans les chocolats Kinder ?

Plusieurs hypothèses ont été à ce jour formulées : emballages, chaînes de production, etc. Toujours est-il que Ferrero reconnaît là un problème qui nécessite « une concentration européenne sur la question ». Et pendant ce temps, là des milliers de chocolats Kinder continuent à se vendre, à destination des enfants.

Cette fois c’est sûr, Kinder est bien le roi de la surprise.

 

Quelles alternatives aux chocolats Kinder ?

 

kinder-pic

 

Pour Pâques, qu’ils soient Kinder ou pas, il faut absolument des œufs en chocolat ! Mais comment choisir des chocolats qui ne soient pas nocifs pour la santé des plus petits ?

Il est recommandé de se tourner vers des chocolats bio et sans huile de palme. Attention l’un ne va pas forcément avec l’autre ! Les chocolats bio contiennent beaucoup moins d’additifs (seulement 48 inoffensifs sont autorisés), de colorants artificiels et de conservateurs chimiques. De plus, les chocolats bio apportent vraiment une garantie quant à la qualité des fèves de cacao utilisées. Pas comme les chocolats Kinder.

 

La mention sans huile de palme permet, quant à elle, d’éviter de se retrouver avec des chocolats pour enfants bourrés de graisses saturées potentiellement dangereuses pour la santé.

 

Enfin, sachez que le chocolat reste du chocolat. Surtout les chocolats customisés qui font plaisir aux enfants à Pâques et qui contiennent en général (et quel que soit la marque choisie) beaucoup de sucre et de gras. C’est un produit dont il ne faut pas abuser et qu’il est bon de réserver à quelques bonnes occasions. Et si Pâques en est une, l’important reste d’inculquer le principe de la modération aux enfants et dés le plus jeune âge.

 

En conclusion,

Les chocolats Kinder sont plus que douteux d’un point de vue santé, même s’ils s’adressent aux enfants. En effet, entre huile de palme, sucre et substances cancérigènes, il est très difficile de fermer les yeux sur leur nocivité avérée. Malgré cela, rien en semble perturber la société Ferrero bien habituée aux scandales (on pense au Nutella) et qui continue de voir ses ventes grimpées en flèche. À l’occasion de Pâques, je ne peux donc que vous recommander de faire de meilleurs choix.

Vous aimeriez également
gluten
Gluten et santé : faut-il manger sans gluten ?
photo-graisse
Graisses alimentaires : bonnes vs mauvaises sources

Laissez un commentaire

Votre Commentaire*

Votre Nom*
Votre Site

7 Jus Detox Pour Perdre du Poids et S'Affiner

You have Successfully Subscribed!