Forme

Régime cétogène : manger gras ne rend pas gros !

cetogene-pic

Extrêmement plébiscité ces derniers mois, le régime cétogène pourrait être bien plus qu’un simple effet de mode. Utilisé depuis des décennies pour soigner des pathologies sévères telles que l’épilepsie, il intéresse aujourd’hui de par son potentiel à nous faire perdre du poids et rester en bonne santé. Ce régime constitué en grande majorité de graisses chamboule toutes les idées reçues et nous prouve que non, manger gras ne rend pas forcément gros ! Présentation dans cet article.

 

Qu’est-ce que le régime cétogène ?

 

Le régime cétogène est en théorie un régime très rigoureux que l’on adopte en milieu thérapeutique pour amorcer la cétose. Plus clairement c’est un régime constitué de graisses à plus de 80%, de protéines à 10 à 15 % et de glucides à environ 5 à 10 %. Les pourcentages varient selon les sources, le contexte et les effets attendus. Quoi qu’il en soit, ce régime cétogène vient chambouler tous les codes en matière de nutrition. Depuis l’ère industrielle, l’essor de l’industrie céréalière et de l’industrie laitière, on a plutôt l’habitude de consommer une majorité de glucides pour nourrir l’organisme.

De plus, les régimes à la mode et autres dictats de la minceur nous ont toujours inculqué la peur du gras. Alors de là à ne plus consommer de glucides pour se nourrir de gras… Il y a un gouffre ! Et pourtant, le régime cétogène pourrait avoir des bénéfices bluffants.

 

Pourquoi manger tant de graisses ?

 

En privant l’organisme de son carburant glucidique et en le nourrissant de graisses, nous recherchons à provoquer un phénomène bien particulier : la cétose.

En temps normal, les glucides sont le substrat préférentiel des cellules de l’organisme. À commencer par le cerveau. Nous ingurgitons donc beaucoup de glucides que notre organisme met en réserve et qu’il déstocke s’il en a besoin. Lorsque nous privons l’organisme en quasi totalité des apports en glucides, il va alors mettre en marche une autre voie de production d’énergie. La nature est bien faite. C’est donc la voie de la cétose qui va prendre le relais et fabriquer du carburant à partir des lipides et des corps cétoniques après 2 à 3 jours de régime strict.

 

Les avantages du régime cétogène sur la santé

 

cetogene-pic

 

Entrer en cétose ne peut se faire que par un régime cétogène très strictement conduit. Il n’y a pas d’à peu près et aucun écart ne le permet. Une fois en état de cétose, il se passe une multitude de choses intéressantes au niveau des métabolismes et des organes du corps :

 

Effet brûle graisse du régime cétogène

 

Sans réserve de glucides immédiatement mobilisables l’organisme va aller puiser directement dans la graisse pour produire l’énergie dont il a besoin. De ce fait, le régime cétogène est un excellent brûle graisse naturel. Suivre ce régime permet de perdre du poids qualitativement et durablement. Pas de perte de muscle, ni d’eau, mais juste du gras.

 

Régime cétogène et insuline

Autre immense bienfait du régime cétogène : la très faible sécrétion d’insuline. Ce sont les glucides qui élèvent la glycémie et induisent une sécrétion d’insuline pour prendre en charge le glucose ingéré. Or, si les apports en glucides chutent en dessous de 10%, la sécrétion d’insuline devient négligeable. Et c’est un très bon point. Surtout lorsque l’on sait que c’est notre consommation de glucides qui est à l’origine de l’hyperinsulinisme croissant de la population. Lui même à l’origine de diabète, de surpoids, de troubles cardiovasculaires, etc.

 

Régime cétogène et autres effets thérapeutiques

 

N’oublions pas qu’à l’origine le régime cétogène a été mis au point il y a presque 100 ans à des fins thérapeutiques et pour soigner des maladies telles que l’épilepsie ou encore Parkinson. Aujourd’hui, on s’aperçoit que les bénéfices de ce régime ne s’arrêtent pas là puisque de très nombreuses études soulignent son effet positif sur certaines autres pathologies : Alzheimer, troubles cardiovasculaires, diabète et cancer. En curatif, mais aussi en préventif.

 

La diète cétogène chez le sportif

 

L’introduction du régime cétogène dans le milieu sportif est aussi intéressante qu’inattendue. Alors que les glucides étaient depuis des années l’aliment du sportif, un mythe s’effondre. D’autant que la cétose a fait ses preuves et que les résultats sont extrêmement intéressants : augmentation de la performance, meilleure endurance, récupération plus efficace, etc. Régime cétogène et sport, un duo définitivement gagnant.

 

En théorie, quels sont les aliments autorisés dans le régime cétogène ?

 

cetogene-pic

 

Le régime cétogène se centre sur des aliments bruts, naturels et non raffinés. En théorie, il permet de consommer tous les aliments suivants :

 

  • Huiles végétales variées : elles sont à la base de l’alimentation et accompagnent tous les repas

 

  • Oléagineux (graines, noix et avocat) : les oléagineux ont une place importante dans le régime cétogène puisqu’ils apportent des lipides de très haute qualité nutritionnelle

 

  • Viande, volaille et poissons : sont autorisés en quantité similaire à un régime classique. C’est à dire 150 à 250 g par jour. Il est indispensable de varier les sources et d’inclure des poissons gras, sources d’acides gras insaturés (Oméga-3). Au contraire, la viande rouge doit être limitée à 3 portions par semaine pour ne pas obtenir un effet contre productif du régime

 

  • Fruits et légumes : Les légumes sont à consommer à chaque repas et représentent la principale source de glucides. Les fruits peu sucrés peuvent être inclus (agrumes et baies), les autres sont à éviter pour ne pas dépasser 50 g de glucides par jour

 

  • Fromages et crème : sont à limiter mais ne sont pas interdits dans le cadre du régime Keto (cétogène)

 

Au contraire, on veille à limiter strictement la consommation de produits raffinés, sucrés et industriels. Les féculents, le pain et tous les produits élaborés à base de farine sont majoritairement bannis, car ils empêcheraient l’organisme d’entrer en cétose.

 

Similitudes entre régime paléo et diète cétogène

Le régime cétogène partage de nombreuses similitudes avec le régime paléo, et pour cause. C’est un régime alimentaire avant tout culturel et qui se rapproche en quelques points de l’alimentation de nos ancêtres. Ces deux régimes sont compatibles, mais reste tout de même bien distincts.

 

Quelques prérequis avant de commencer un régime cétogène

 

cetogene-pic

 

Le régime cétogène est un régime relativement brutal qui permet de bénéficier des effets du jeûne (entre autres) en chamboulant le métabolisme. C’est un régime qui ne supporte pas d’écarts et qui nécessite un accompagnement pour être bien réalisé. D’autant plus chez le sportif ou dans le cadre d’un traitement thérapeutique, situations dans lesquelles la cétose peut devenir dangereuse si elle n’est pas contrôlée.

Sachez aussi que les quelques jours de transition entre utilisation du glucose et cétose, le corps doit affronter une période difficile nommée la céto-grippe. Le corps est tellement pris de court qu’il se « détox » et décompense des symptômes similaires à une bonne grippe.

Enfin, sauf dans un cadre thérapeutique, il existe d’autres méthodes plus transitoires pour tirer des avantages similaires, c’est le cas du jeûne intermittent dont je vous parle ici.

 

Pour conclure, le régime cétogène est bien plus qu’un effet de mode. Créé il y a presque 100 ans à des fins thérapeutiques il ne cesse de nous étonner et de démontrer son éventail de bienfaits. Il est aussi la preuve que manger gras n’est pas synonyme de prise de poids et que les métabolismes sont encore trop peu connus. Attention cependant, c’est un régime très exigeant qui s’adresse aux plus avertis et qui nécessite une maîtrise totale pour être bien mené.

Vous aimeriez également
L’endorphine, l’hormone du bonheur et du bien-être
Pour être en bonne santé, dormez bien

Laissez un commentaire

Votre Commentaire*

Votre Nom*
Votre Site

7 Jus Detox Pour Perdre du Poids et S'Affiner

You have Successfully Subscribed!